Le contexte et les enjeux pour devenir les leaders de demain

Il est définitivement révolu le temps où la direction d’équipe se bornait à un ordre donné et qui suivait son petit bonhomme de chemin dans une hiérarchie bien huilée. Aujourd’hui, le management d’équipes et de personnes nécessite une connaissance approfondie de certains domaines tels que la connaissance de l’intelligence émotionnelle, les outils d’identification des « soft factors », la co-construction de vision commune, la possibilité d’auto-apprendre pour vos équipes ou encore la psychologie positive pour n’en citer que quelques-uns.

Dans ce contexte, une approche structurée des aspects intangibles, culturels et psychologiques, qui caractérisent les organisations d’individus est indispensable. Leur maîtrise doit être considérée comme un art et un atout déterminant pour le succès.

Cette formation fournit les moyens et les outils qui donnent accès à ces connaissances.

Les enjeux de cette formation consistent clairement à proposer une alternative en termes de formation aux soft factors afin de modifier et/ou influencer les types de management connus et pratiqués à ce jour dans la plupart des entreprises. A moyen terme les personnes qui auront suivi cette formation seront parfaitement capables de diriger leurs équipes tel des coachs, en les soutenant, les guidant et les rendant plus performant, en activant les potentiels individuels et ceux des équipes.

Réinventer les organisations:

Dans une société en profonde mutation, cette formation a pour but de renforcer les compétences des managers afin de leur transmettre les connaissances nécessaires pour aplatir au maximum les pyramides de commandement et de rendre les équipes agiles et efficaces dans la recherche commune d’une forme de satisfaction et de liberté au travail entre employeurs et employés.

Cette formation rend les participants capables de s’adapter en permanence afin que l’équipe produise des résultats exceptionnels. Il est maintenant évident que « l’apprenance » en continu est une force non négligeable pour rendre les organisations flexibles. Peter Senge dans son livre sur la 5ème discipline image cela: « Les organisations apprenantes ont été inventées, mais elles ne sont pas encore une innovation ». Nous sommes convaincus que cette formation contribuera à une grande et forte avancée dans ce domaine.

Dans notre approche de formation, et symboliquement, nous partons du principe que les managers ne peuvent plus hériter durant leurs longs cursus de formation que du « pouvoir et de la richesse ». Notre postulat part également du principe que chaque personne active dans un processus de coordination doit pouvoir activer l’intelligence collective et émotionnelle de ses teams, afin d’optimiser en premier lieu les potentiels individuels, puis ceux des équipes pour répondre à la stratégie organisationnelle mise en place.

Businesswoman making presentation to colleagues

Vers l’Holacratie

De nombreuses entreprises explorent déjà ce qu’on appelle l’entreprise libérée ou l’holacratie. Nous nous réfèrons pour cela à nos propres expériences en tant que manager-formateur et nous faisons également référence à l’ouvrage de Brian J. Robertson [1], « La révolution Holacracy »: Lorsque nous distribuons efficacement le pouvoir aux personnes en première ligne, nous améliorons grandement la capacité d’une organisation à exploiter les contributions et à apprendre des choses.  

Quant à Frédéric Laloux [2], il cite dans son livre « reinvinting organizations » : que grâce à une perception plus fine, et dans le cadre d’une auto-gouvernance, n’importe quel collègue peut se mettre à l’écoute de la réalité environnante et en tirer des directions d’actions. L’information ne se perd ni ne se dilue en remontant la chaîne hiérarchique jusqu’au décisionnaire.

Cette formation ouvre donc des portes vers ces concepts de management et vous offre la possibilité de vous approprier les savoirs nécessaires pour manager sur des principes d’holacratie.

[1] Brian J. Robertson La révolution holacracy, 2015, éd. Alisio

[2] Frédéric Laloux, reinventing organization, chapitre ¾ – Les résultats, 2014, éd. Diateino